Bulletin printemps 2014

Chers amis

Nous revoilà  avec un nouveau bulletin semestriel .

Entre le 18 février et le 14 mars nous (Ilse et Ludo) avons rendu une visite de travail à nos amis en Inde pour voir les différents  projets.

Le voyage est à chaque fois toute une expédition.

Il faut d’abord trouver une date apropriée, de préférence en janvier car c’est alors là-bas la période la moins chaude même s’il fait encore toujours très chaud pour nous, entre 28 et 32 degrés.

Cette année nous n’avons pu que partir à la mi-février et il y faisait déjà 35 degrés pendant la journée.

Les nuits ne sont pas fraîches avec une température aux environs de 28 degrés. C’est en avril qu’il y fait le plus chaud  ce qui correspond à la période des vacances scolaires annuelles.

Une fois la dateplus ou moins fixée il faut rechercher le vol le moins cher avec le moins d’escales possibles ou l’escale la plus courte, car il peut y avoir de grandes différences de prix pour le ticket d’avion.

Puis une autre difficulté c’est l’obtention du visa.

Après avoir rempli une liste impressionante de questions et être en possession des attestations nécessaires de domicile etc. il faut se rendre au centre d’obtention de visas muni de plusieurs photos d’identité d’un format spécial, de son passeport et de l’argent liquide exact.

Là il y a pas mal de monde et il faut pas mal patienter avant d’être servi.

On peut revenir chercher le visa quinze jours plus tard.

Le jour du départ on a quitté la maison à 6h.30’ pour arriver à temps à Bruxelles national. Nous avons pris le vol pour Abu Dhabi de 10h.05’. Arrivés là-bas il fallait prendre un autre vol pour Thiruvananthapuram qui est le nouveau nom pour Trivandrum.

Après  encore un trajet d’une demi-heure en taxi nous étions finalement dans notre hotel à Kovalam à 5 heures du matin, heure locale. Nous étions alors exactement 18 heures en cours de route, ce qui n’était relativement pas trop mal. Quand il y a des retards, le voyage peut être beaucoup plus long mais en général c’est lors du retour que cela nous arrive.

Après quelques jours d’acclimatation à la température et à la différence de l’heure (quatre heures et demie) le père Arul est venu nous chercher avec le chauffeur habituel John pour nous amener à la “Mammy’s House “ à Tholayavattam. C’est alors qu’a vraiment commencé le voyage de travail.

Ce travail ne consiste évidemment pas en une activité physique car pour cela il y a suffisamment de monde, une des seules choses qui ne manquent pas en Inde.

Nous avons passé 17 jours sur place pour visiter nos projets et rencontrer les personnes qui s’en occupent et pour  discuter de ces projets.

Arul avait déjà préparé une grande partie de notre programme mais il en a aussi profité pour nous montrer le magnifique environnement.

Nous avons aussi eu l’occasion de rencontrer de nombreuses personnes qui sont devenues des amis au cours de toutes ces années.

John le chauffeur était toujours disponible pour nous conduire là où nous devions nous rendre, et cela avec la plus grande prudence.

Ala fin nous avons encore pris quelques jours de repos à Kovalam dans l’état voisin du Kerala d’où nous sommes repartis avec un vol nocturne pour un long et fatigant voyagede retour.

Le collège Annai Velankanni

Le nouveau bâtiment qui sera construit avec leurs propres moyens est en construction. 

Le réz de chaussée avec des classes de cours est déjà achevé et mis en fonction. La bibliothèque fera partie du complexe.

Quant aux toilettes prévues on a opté pour ne pas les construire en un seul bloc sanitaire central vu les problèmes d’accès pendant la saison des pluies.

On a décidé  d’ajouter un bloc sanitaire à chacun des deux bâtiments  principaux, c.-à-d. le bâtiment principal appelé le Mammy Govaere Main Block et le bâtiment des ordinateurs (Roscam Computer Block).

Nous avons pu enfoncer la première pelle pendant notre séjour.

Une grande excavatrice a creusé d’ énormes trous pour les fondations et un  grand trou central pour la fosse septique.

Celle-ci est montée avec d’énormes blocs de roche sans mortier.

Les travaux pour les fondations et la fosse septique avaient déjà bien avancé lors de notre départ.  Nous espérons que le reste de la construction se poursuivra à la même allure pour pouvoir s’en servir le plus vite possible.

Industrial Training Institute

Comme mentionné dans les bulletins précédents la grande partie des bâtiments est vide.

Quelques locaux sont encore utilisés jusqu’au mois de juillet pour les examens de ratrappage et les tâches administratives courantes.

Nous sommes en pleine négociation avec des personnes intéressées pour changer le nom de  “Friends Industrial Training Center” en “Friends Career Campus” de sorte que les locaux et le matériel puissent encore servir pour des cours théoriques et de rattrapage.

On pense surtout à des personnes qui ont interrompu leurs études et trouvent moins facilement du travail pour cette raison.

Les négociations sont encore en cours et nous espérons pouvoir vous donner de plus amples nouvelles dans le prochain bulletin.

 L’hôpital 

Tout suit son chemin mais le recettes sont encore trop faibles. C’est dû au fait qu’il y a trop peu de patients. Avec la chaleur et le climat sec pendant la saison sèche, il y a en effet moins de malades.

Comme quoi il y a toujours du pour et du contre.

L’hôpital a besoin d’un système de filtre à eau pour rendre l’eau du sous sol potable. La maison d’habitation des religieuses dispose déjà d’une telle installation de purification d’eau mais il est trop fastidieux de devoir toujours courir pour aller y chercher de l’eau fraîche et pure.

Le terrain de Mathapuram

Les arbres à caoutchouc sont magnifiques. Grâce à l’irrigation et à un entretien régulier et aux  engrais le terrain commence à prendre  l’apparence d’une vraie plantation de caouthouc.

Entre les jeunes arbres on peut planter des bananiers pendant deux saisons, ensuite les arbres à caouthouc deviennent trop grands et ne laissent plus assez de lumière au-dessous.

La plantation et l’entretien sont encore très coûteux en ce moment mais nous avons confiance en l’avenir.

Pour ne pas avoir à faire à une monoculture on a aussi planté des cocotiers sur  une grande partie du terrain.

La vente des bananes et des noix de coco donne un certain rapport mais il faut certainement encore attendre trois à quatre ans avant de pouvoir récolter le premier caoutchouc.

Father Mariadasan

On a eu l’occasion d’avoir de nombreux contacts avec le père Mariadasan à Tholayavattam car  il est le président des Friends of Kottar mais nous avons aussi eu l’opportunité de lui rendre visite dans sa nouvelle paroisse.

Il occupe une petite maison dans une rue étroite et bruyante dans la banlieue de Nagercoil.

Même si sa paroisse est assez grande et entraîne beaucoup de travail il semble en bien meilleure forme que quand il était vicaire général et vivait sous tension continue.

Les élections

Non seulement chez nous mais aussi en Inde il y a cette année des élections parlementaires, là aussi cela entraine beaucoup de frénésie.

Partout  il y a d’énormes pancartes et affiches avec les nombreux candidats.

Comme le pays est si vaste, “la plus grande démocratie au monde”, les élections vont s’échelonner sur 5 semaines car chaque état régional a des différentes dates pour voter.

La date des élections est fixée par état régional et il y a encore dans certains états une division par district.

Environ 814 millions d’Indiens, 100 millions de plus que lors des élections précédentes en 2009, peuvent aller voter entre le 7 avril et le 12 mai dans un des 930.000 bureaux de vote dispersés dans tout le pays.

Notre district, Kanyakumari dans l’état de Tamil Nadu vote le 24 avril.

Les résultats sont attendus à partir du 16 mai. 

Le web

Il n’y a pas que nous qui avons un site sur la toile (www.kottar.be), mais en Inde également les Friends of Kottar viennent d’en ouvrir un, notamment www.friendsofkottar.in

A 12h.34’ exactement le 2 mars Ilse Van Dongen, notre présidente, a pu appuyer officiellement

sur le bouton sous les applaudissements enthousiastes de l’assistance.

Disons que tout est encore nouveau pour eux et ils doivent encore s’y habituer mais c’est certes  un pas vers la transparence et l’ouverture.

Et encore ceci

Lorsque le père Arul est venu en Belgique l’année dernière il nous a donné un DVD qui a été enregistré à l’occasion des 40 ans de l’existence de notre association.

Ce DVD trace un portrait des Friends of Kottar depuis sa création et montre les différents projets en Inde.

Comme le DVD était seulement en anglais madame Christiane Merlevede, membre du comité de direction de  notre association, en a fait la traduction en français et monsieur Oswald Van der Jeugt en néerlandais.

Madame Kathelijn Vandewal, également membre du comité de direction de notre association et madame Christiane Merlevede ont lu le texte respectivement en néerlandais et en français.

On a alors réalisé un nouveau DVD sur lequel on peut écouter le texte dans une des trois langues.

L’aspect technique et tous les frais adjacents ont été pris en charge par un fidèle donateur de longue date. Merci à Gert.

Nous avons le plaisir de mettre ce DVD gratuitement à votre disposition. Il suffit de nous le demander soit oralement, par écrit, par téléphone ou par mail à l’adresse suivante : kottar@advalvas.be

Nous vous l’enverrons sans frais.