Bulletin automne 2014

Chers Amis

Avons-nous des raisons de nous plaindre dans notre petit pays?
Il se pourrait en effet que « peut-être ou probablement ou éventuellement » nous serions privés pendant quelques heures d’électricité cet hiver. Pauvres de nous, comme nous sommes à plaindre.

Message reçu d’Inde: les 30 et 31 juillet 2012 il y a eu une coupure de courant pendant deux jours entiers avec 300 millions de personnes qui en ont été victimes (dire que nous sommes un peu plus de 11 millions).
Chaque jour (que ce soit un jour de semaine ou un jour de fête sans exception) il y a des coupures de courant de plusieurs heures par jour. Comment peut on ainsi vivre normalement.

Ceux qui peuvent se le payer ont un « Inverter » chez eux c.-à-d. un système ayant une ou plusieurs batteries qui peuvent se charger quand il y a du courant et qui fournit automatiquement une certaine quantité d’électricité en cas d’interruption.
Mais les plus pauvres n’ont pas de solution et doivent attendre que l’électricité revienne.

Nous ne nous rendons vraiment pas compte comme nous avons de la chance!

Annai Velankanni College

Les gros oeuvre pour la construction des nouvelles facilités sanitaires sont presque terminés.
On est en train de parachever les finitions intérieures, et nous prévoyons que tout pourra être mis en service très prochainement.
La direction du collège espère également pouvoir commencer la construction du premier étage du bâtiment de la bibliothèque car en ce moment il y a 1.616 étudiants dont ¼ de garçons et ¾ de filles. Il y a un réel manque de locaux.
Même le petit local d’étude dans le Boy’s Home fait temporairement office de local de cours.

A partir de décembre on veut commencer avec des cours de couture avec obtention d’un diplôme officiel. Il y a déjà une quarantaine d’inscriptions.
Le problème est qu’il faut disposer d’une dizaine de machines à coudre et chaque machine coûte environ 100 euros.

Industrial Training Institute / Friends Career Campus

Le 5 juin il a été signé un accord de collaboration pour 5 ans avec le Nanjil Integrated Dairy Development en abrégé NIDD.
Le NIDD est une organisation indépendante, toutefois sous la protection de l’évêché, gérée par quelques prêtres mais dans un but social.

A l’origine l’idée était de seconder les paysans pauvres. Dans le passé les petits paysans et propriétaires de vaches laitières n’avaient pas les moyens de conserver le lait car ils ne pouvaient
pas s’acheter des réfrigérateurs et ils étaient obligés de vendre leur lait sous les prix du marché en passant par des intermédiaires.
Le NIDD a construit une installation frigorifique et acquis un camion-citerne spécial pour récolter le lait et ainsi pouvoir payer une prix raisonnable aux paysans.

Le lait devait ensuite être conditionné et pour cela on a construit une petite laiterie.
Vu le grand succès il a toujours fallu agrandir, acheter des camions frigorifiques et ainsi on pouvait atteindre plus de paysans.

Lors de notre dernière visite au mois de mars nous avons vraiment été impressionné par les installations modernes et par le nombre de personnes y travaillant dans des conditions très hygiéniques.

Le lait est emballé dans des sacs en plastique, ce qui est plus facile et donne moins de déchets mais on y fabrique aussi de la crème glace. Tout ceci est vendu à des prix très raisonnables.

Le lait “Nanjilk Milk” est devenu très connu et répandu dans tout le Tamil Nadu.
Ce projet de la NIDD crée beaucoup d’emplois et vise également un but social. Les bénéfices servent à des projets sociaux tels la construction d’écoles et à donner des formations aux plus démunis.

Ce sont ces formations qu’ils veulent réaliser dans nos locaux scolaires de Mathicode.
Nos amis du NIDD veulent adapter nos locaux à leurs frais aux normes actuelles et commencer ensuite à y donner des cours de courte durée à des personnes qui pour l’une ou l’autre raison ont dû interrompre leurs études et pour cette raison ne trouvent pas de travail, ce qui leur permettra d’améliorer leurs conditions de vie.
Ce seront probablement des cours préparatoires aux examens du permis de conduire et d’autres cours pour lesquels nous avons déjà reçu l’autorisation du gouvernement.

Il était prévu que les travaux commenceraient le 1er août mais suite à la maladie d’un des responsables cela a dû être retardé mais nous vous tiendrons au courant.

L’hôpital

Beaucoup de gens se plaignent de douleurs au dos et aux articulations.
C’est pourquoi nous avons souhaité engager un kinésiste ou un ergothérapeute afin de donner aux patients les soins appropriés.
Une dame mariée “Lady Doctor” venant de Karungal, village situé dans les environs, est prête à venir travailler dans notre hôpital.
Elle ne reçoit pas d’honoraires fixes mais 50% de ce que les patients doivent payer pour leur traitement. Cela n’entraîne donc pas de frais supplémentaires.

Nous avons certes dû acheter deux appareils pour un montant de 546 € car ils sont indispensables pour les traitements mais cet investissement n’est pas perdu puisqu’il reste la propriété de l’hôpital.
Le docteur Johnson et les religieuses confirment qu’il règne une bonne entente dans toute l’équipe.

Entretemps l’appareil pour la purification de l’eau a aussi été acheté et est en fonctionnement ce qui permet aux patients d’avoir de l’eau pure à volonté.

Un autre soucis est l’entretien de la maison des religieuses.
Pendant la saison des pluies il y a eu des infiltrations d’eau à différents endroits et il a fallu faire les réparations nécessaires.
Des travaux de peintures étaient également nécessaires depuis longtemps.
Après l’achèvement de toutes les réparations on exécutera également la peinture du bâtiment.

Le terrain de Mathapuram

Notre projet agricole poursuit lentement mais surement sa réalisation.
On a planté des bananiers sur tout un lopin de terre entre les jeunes arbres de caouthouc. Aussi longtemps que les cimes des arbres laissent passer la lumière les bananiers s’y portent bien.

Le dvd

Il y a encore toujours des exemplaires du dvd que nous mettons gratuitement à la disposition.
(Pour ceux qui ignoreraient ce qu’est un dvd, ce sont des disquettes comportant des informations et qui peuvent être visionnées sur un ordinateur ou la télé).

Ce dvd montre comment les “Amis de Kottar” ont débuté et explique nos nombreux projets en Inde.
Si vous êtes interessé faites le nous savoir.
Un courrier, un coup de fil ou un e-mail à l’adresse ci-dessus suffit et nous vous le ferons parvenir gratuitement.

De bonnes nouvelles

Vous savez peut-être que nous devons régulièrement réintroduire une demande auprès du ministère des finances pour pouvoir donner des attestations fiscales.
Cela demande de notre part beaucoup d’administration, mais …

Le 18 juin nous avons reçu un courrier de l’ex- ministre des Finances, monsieur Koen Geens avec en annexe une copie de la décision de monsieur Jean–Pascale Labille (ex-ministre de l’aide au développement ) nous annonçant ce qui suit :

“Nous avons le plaisir de vous faire savoir que vous êtes reconnu pour les années de 2014 à 2019 en tant qu’association pour l’aide aux pays en développement. Cela signifie que les dons en argent que vous obtenez durant cette période donnent un avantage fiscal pour vos donateurs”
(article 145/33 , § 1,1er article du code des impôts sur les revenus 1992).

Cela signifie que notre autorisation a été prolongée de 6 ans et que nous pouvons donc certainement remettre des attestations pour des réductions d’impôts jusqu’en 2019 pour tout montant à partir de 40 € que vous offrez aux “Amis de Kottar”.

Et encore ceci

A Wechelderzande, un petit village de la Campine Anversoise, a eu lieu pour la dernière fois les 3 et 4 janvier dernier la tradition d’aller chanter “les trois rois mages “ dans le quartier.
Pendant 25 ans nous avons chanté au bénéfice du projet de chèvres en Inde mais on a décidé de mettre fin à cette tradition vu l’âge des participants.

Ils regretteront néanmoins l’accueil chaleureux des habitants et le petit verre pour se réchauffer.
Mais comme ce projet leur tient encore à coeur et qu’ils veulent continuer à le supporter ils ont décidé d’ouvrir un petit stand sur le marché de Noël local organisé dans la salle paroissiale.

Vous pouvez donc venir voir et échanger des idées le dimanche 7 décembre entre 13 et 18 heures au Marché de Noël “de Zandfluiter” à 2275 Wechelderzande.
A tout le monde la bienvenue!